Retour en phase jaune pour la zone 5 (région du Restigouche et Campbellton)

La zone 5 (région de Campbellton) retournera à la phase jaune dès minuit ce soir.

La Santé publique a formulé cette recommandation en se basant sur une tendance à la baisse constante du nombre de cas et sur une diminution importante du risque d’infections supplémentaires.

« Selon les mesures qui ont été prises par la communauté, nous acceptons la recommandation de la Santé publique visant à ramener la région de Campbellton dans la phase jaune à minuit », a déclaré le premier ministre, Blaine Higgs. « Les gens de la communauté ont démontré ce que l’on peut accomplir en travaillant ensemble, et je les remercie des efforts soutenus qu’ils ont déployés pour y parvenir. Je tiens également à souligner le travail exceptionnel accompli par nos employés de la santé, qui continuent à exercer un si grand nombre de fonctions différentes pour aider à combattre le virus. De plus, je remercie nos employés du gouvernement provincial qui travaillent aux postes de contrôle aux frontières, et ce, autant en première ligne qu’en arrière-scène. Leurs efforts contribuent à garder notre province, mais aussi nos voisins de la bulle atlantique, en sécurité.

« Il est important que nous continuions tous à prendre les mesures nécessaires pour assurer notre santé et notre sécurité, ainsi que celles de nos concitoyens du Nouveau-Brunswick. »

Dans le cadre de la phase jaune, les mesures et directives de la Santé publique doivent toujours être suivies. Ces mesures comprennent le port du masque dans tous les espaces publics intérieurs. Les règles liées aux phases de rétablissement sont disponibles en ligne.

« Le retour de la zone 5 à la phase jaune est le résultat d’une immense collaboration entre les travailleurs de la santé, le personnel de la régie régionale de la santé, les dirigeants locaux et, plus important encore, les résidents de la région », a affirmé la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell. « Les risques de contracter la COVID-19 continuent d’augmenter partout à l’extérieur de la bulle atlantique. En fait, des confinements sont imminents en Angleterre, dans certaines régions d’Europe, ainsi qu’aux États-Unis et au Canada. C’est pourquoi nous devons réduire les risques en faisant de notre mieux pour empêcher le virus d’entrer chez nous grâce à la mise en œuvre de mesures fondées sur des preuves, par exemple en limitant le nombre de contacts étroits, en respectant la distanciation physique, en portant votre masque, en restant à la maison lorsque vous êtes malades, et en subissant un test de dépistage si vous présentez des symptômes, même légers. »

Avis d’exposition

La Santé publique a établi qu’un voyageur ayant obtenu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19 aurait pu être contagieux le 24 octobre alors qu’il voyageait à bord des vols suivants :

  • le vol Air Canada 322 – de Calgary à Montréal; et
  • le vol Air Canada 8792 – de Montréal à Saint John, qui est arrivé à 21 h 22.

Les personnes qui étaient à bord de ces vols devraient surveiller l’apparition de symptômes pendant 14 jours après le vol. Si des symptômes de la COVID-19 apparaissent, elles devraient s’auto-isoler et faire une autoévaluation en ligne ou téléphoner au 811 pour subir un test de dépistage.

Deux nouveaux cas

La Santé publique a signalé, aujourd’hui, deux nouveaux cas de COVID-19 dans la zone 3 (région de Fredericton) :

  • deux personnes âgées entre 30 et 39 ans

Les cas sont sous investigation, et les personnes sont en auto-isolement.

Il y a 349 cas confirmés au Nouveau-Brunswick, et 315 personnes se sont rétablies. Il y a eu six décès, et il y a 28 cas actifs. Cinq patients sont hospitalisés, et aucun d’entre eux ne se trouve à l’unité des soins intensifs. À ce jour, 105 242 tests de dépistage ont été réalisés.