Restriction des rassemblements religieux pendant l’état d’urgence et trois nouveaux cas de COVID-19 au Nouveau-Brunswick

La Santé publique a fait une mise à jour du nombre de cas confirmés de COVID-19 dans la province.

Des tests de dépistage menés au laboratoire de microbiologie du Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont, à Moncton, ont permis d’identifier trois nouveaux cas, ce qui porte à 108 le nombre total de cas confirmés au Nouveau-Brunswick.

Les nouveaux cas confirmés comprennent un premier cas recensé dans la zone 6, la région d’Acadie-Bathurst.

Sur les 108 cas, 60 sont liés à un voyage, 33 sont des proches de cas confirmés, six sont des cas de transmission communautaire, et neuf cas demeurent sous investigation.

Dix personnes ont été hospitalisées et quatre d’entre elles ont depuis reçu leur congé de l’hôpital. Six patients demeurent hospitalisés, et quatre d’entre eux se trouvent à l’unité des soins intensifs.

Jusqu’à maintenant, 50 personnes se sont rétablies.

Les nouveaux cas sont les suivants :

  • une personne âgée entre 60 et 69 ans dans la zone 3 (région de Fredericton);
  • une personne âgée entre 60 et 69 ans dans la zone 3 (région de Fredericton); et
  • une personne âgée entre 80 et 89 ans dans la zone 6 (région d’Acadie-Bathurst).

Rassemblements religieux restreints pendant l’état d’urgence

On rappelle aux résidents que, dans le cadre de l’état d’urgence lié à la COVID-19, des restrictions s’appliquent à tous les rassemblements, y compris les célébrations religieuses.

Les membres du clergé peuvent diffuser un service religieux en direct sur le Web, mais les personnes qui s’occupent du matériel vidéo doivent respecter les exigences de deux mètres en matière de distanciation physique.

« La fin de semaine de Pâques approche, et il est important de se rappeler que les services religieux en personne sont interdits au Nouveau-Brunswick », a déclaré le premier ministre, Blaine Higgs. « Grâce à votre collaboration, nous rendrons Pâques et toutes les autres fêtes religieuses le plus sécuritaire possible pour tout le monde. »

La médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell, a ordonné aux gens du Nouveau-Brunswick de ne pas organiser de rassemblements familiaux, de ne pas assister à un service religieux en personne et de ne pas organiser d’activités récréatives pendant la fin de semaine de Pâques, afin d’éviter une plus grande propagation du virus de la COVID-19.

« La tentation de se réunir avec des amis et des êtres chers sera grande en fin de semaine, a affirmé la Dre Russell. Vous pouvez penser qu’il ne s’agit que de votre famille ou vos amis. Mais le virus de la COVID-19 pourrait s’inviter à votre rassemblement par l’entremise d’une personne qui ne présente que des symptômes léger ou qui n’a pas de symptômes du tout. Ne laissez pas une telle chose se produire. »

Achat de produits essentiels

On rappelle aux résidents que plusieurs magasins de détails seront fermés le Vendredi saint et le dimanche de Pâques.

M. Higgs a invité les gens à faire leurs achats essentiels à l’avance, ou à attendre à la semaine prochaine, et à respecter les restrictions et les exigences en matière de distanciation physique. »

« Nous sommes reconnaissants envers les travailleurs essentiels du secteur du détail qui continuent à fournir des services et articles nécessaires importants, a dit M. Higgs. Afin d’assurer la sécurité de tout le monde, nous demandons à tous les ménages de choisir une personne qui sera le consommateur désigné, lorsque c’est possible. »

Des renseignements à jour au sujet de la COVID-19 sont disponibles en ligne.