Le premier ministre annule la fermeture des urgences de nuit prévues pour le 11 mars

Déclaration du premier ministre : la fermeture des services d’urgence pendant la nuit à compter du 11 mars est annulée pour permettre la tenue de consultations communautaires

16 février 2020

FREDERICTON (GNB) – Le message suivant a été publié aujourd’hui par le premier ministre Blaine Higgs concernant des changements à la fermeture des services d’urgence pendant la nuit annoncée précédemment :

Au cours de la dernière semaine, nous avons entendu une multitude de réactions et de préoccupations sincères face au plan de réforme annoncé par les régies régionales de la santé.

La plupart des gens du Nouveau-Brunswick comprennent et sont d’accord que la province fait face à une crise dans les soins de santé, mais ce qu’il faut pour y remédier n’est pas clair.

Je suis préoccupé par le nombre de lacunes dans le système de santé qui ont été relevées à mesure que les jours passaient. L’état actuel n’est pas acceptable. Je le croyais avant, et je le crois encore plus aujourd’hui. Les gens du Nouveau-Brunswick méritent mieux.

Je reconnais que les gens qui habitent dans les régions rurales du Nouveau-Brunswick sont confrontés à des difficultés uniques et qu’ils se présentent à la table avec une perspective unique. Dans cette optique, les régies régionales de la santé ont accepté de ne pas donner suite à la mise en œuvre du plan de réforme le 11 mars. Cela signifie qu’elles ne procèderont pas à la réduction des heures d’ouverture des services d’urgence aux hôpitaux de Sussex, de Sackville, de Sainte-Anne-de-Kent, de Caraquet, de Grand-Sault et de Perth-Andover.

Je ne peux pas, en toute bonne conscience, aller de l’avant sans aborder les préoccupations et les craintes qui ont été mises en lumière.

C’est pourquoi je me rendrai personnellement dans ces communautés pour lancer le processus de consultation et entendre les dirigeants des communautés, les personnes qui assurent la prestation des soins et les citoyens touchés.

Ces rencontres auront lieu en avril et en mai.

Notre gouvernement organisera également un sommet sur les soins de santé en juin dans le but d’élaborer une stratégie visant à garantir un système de soins de santé public durable et fiable pour l’avenir. Cette stratégie devra également tenir compte des défis auxquels sont confrontées les communautés rurales. Nous publierons les conclusions des rencontres communautaires et du sommet à l’automne.

J’ai répété à maintes reprises que nous sommes en mission pour sauver le Nouveau-Brunswick, et cela inclut s’attaquer à la crise qui touche les soins de santé. Le vieillissement démographique associé à une pénurie croissante de main-d’œuvre entrave notre capacité à fournir les bons soins, au bon endroit et au bon moment.

Mais nous avons besoin que les gens de cette province fassent partie de la solution, et cela doit commencer par l’écoute des personnes les plus touchées.