Le Nouveau-Brunswick passe à la prochaine étape du rétablissement, des changements pourraient être annoncés dans la zone 5 le 26 juin prochain.

La Santé publique n’a rapporté aucun nouveau cas de COVID-19 aujourd’hui.

Il y a 164 cas confirmés au Nouveau-Brunswick, et 135 personnes se sont rétablies, y compris 14 personnes liées à l’éclosion dans la zone 5 (région de Campbellton). Il y a eu deux décès, et il y a 27 cas actifs. Deux patients sont hospitalisés, et un d’entre eux se trouve à l’unité des soins intensifs. À ce jour, 39 806 tests de dépistage ont été réalisés.

Changement à la définition du protocole visant les tests de dépistage

La médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell, a annoncé une augmentation du nombre de tests de dépistage dans la province en permettant à toute personne qui présente un des symptômes suivants de subir un test de dépistage :

  • de la fièvre (température supérieure à 38 degrés Celsius), ou des signes de fièvre (tels que des frissons);
  • une nouvelle toux, ou une toux chronique qui s’aggrave;
  • un mal de gorge;
  • un écoulement nasal;
  • un mal de tête;
  • une fatigue nouvellement apparue;
  • de nouvelles douleurs musculaires;
  • de la diarrhée;
  • la perte du goût ou de l’odorat; et
  • chez les enfants, des taches mauves sur les doigts ou les orteils.

« Si vous ou un membre de votre famille présentez un de ces symptômes et que vous voulez subir un test de dépistage de la COVID-19, veuillez téléphoner au 811 et suivre les directives qu’on vous donnera, a déclaré la Dre Russell. Si vous présentez un symptôme, vous devez surveiller votre état de santé, mais vous n’avez pas besoin de vous auto-isoler. Toute personne qui présente deux symptômes devrait téléphoner au 811. À la suite d’une évaluation, on pourrait lui demander de subir un test de dépistage et de s’auto-isoler jusqu’à ce que le résultat du test soit connu. Les gens dont le résultat est positif seront contactés par la Santé publique, qui surveillera l’état de santé de la personne au moyen d’appels de suivi. »

Nouvelle étape du rétablissement

Le gouvernement provincial passe, aujourd’hui, à la prochaine étape de la phase jaune de son plan de rétablissement relatif à la COVID-19, et ce, pour toutes les régions de la province – à l’exception de la zone 5.

La phase jaune comprend la réouverture graduelle des entreprises et activités, tout en poursuivant les efforts visant à prévenir une résurgence du virus.

« Cela nous permettra de continuer à rouvrir notre économie et à favoriser le retour au travail des gens du Nouveau-Brunswick », a affirmé le premier ministre, Blaine Higgs. « Les deux tiers des entreprises du Nouveau-Brunswick ont complètement repris leurs activités, ce qui représente une proportion plus importante que dans toute autre province. Nous sommes sur la bonne voie, en prenant les décisions difficiles et en adoptant les mesures nécessaires alors que nous composons avec cette nouvelle normalité. »

Dans le cadre de cette étape de la phase jaune, d’autres restrictions seront assouplies, si les mesures de distanciation physique, les orientations générales de la Santé publique et les lignes directrices à l’intention des lieux de travail du Nouveau-Brunswick émises par Travail sécuritaire NB sont respectées.

Les entreprises qui décident de rouvrir leurs portes durant cette étape doivent préparer un plan opérationnel qui respecte les lignes directrice de la Santé publique et qui peut être remis aux autorités si elles en font la demande.

À compter du vendredi 19 juin :

  • Les camps de vacances avec hébergement pourront ouvrir.
  • Les résidents des établissements de soins de longue durée seront autorisés à recevoir un visiteur à la fois à l’intérieur, si l’établissement en est mesure de le faire. (Si le visiteur a besoin de soutien, deux visiteurs à la fois seront autorisés.)
  • Les résidents du Nouveau-Brunswick qui ont travaillé dans une autre province ou territoire canadien n’ont plus besoin de s’auto-isoler à leur retour dans la province, mais ils devraient surveiller leur état de santé.
  • Les résidents canadiens qui possèdent une propriété au Nouveau-Brunswick seront autorisés à entrer dans la province, mais ils devront s’auto-isoler pendant 14 jours, ou pendant toute la durée de leur visite s’ils séjournent dans la province pendant moins de 14 jours.
  • Les résidents canadiens pourront visiter des membres de leur famille au Nouveau-Brunswick, mais ils devront s’auto-isoler pendant 14 jours, ou pendant toute la durée de leur visite s’ils séjournent dans la province pendant moins de 14 jours.
  • Tous les sports organisés seront autorisés si des mesures adéquates de distanciation et de désinfection sont mises en place.
  • La limite du nombre de personnes pouvant se rassembler dans des lieux contrôlés est levée. Le nombre de personnes autorisées sera établi selon la capacité à maintenir une distance physique entre les personnes qui ne sont pas des amis proches ou des membres d’une même famille. Cela comprend les églises, les piscines, les saunas, les parcs aquatiques, les patinoires, les installations de loisir intérieures et les sports organisés, qui étaient tous auparavant limités à 50 personnes.
  • Les lieux où se déroulent des événements intérieurs et dont l’entrée ou les sièges sont contrôlés devront recueillir les coordonnées des personnes qui utilisent l’installation pour permettre à la Santé publique de procéder à une recherche ciblée des contacts si un cas de COVID-19 est associé à l’installation.

Si le nombre d’infections par le virus demeure gérable, les restrictions suivantes devraient être levées dès le vendredi 26 juin :

  • Toutes les autres entreprise pourront ouvrir si des mesures adéquates de distanciation et de désinfection sont mises en place et si un plan opérationnel respectant les lignes directrices de la Santé publique a été préparé.
  • La zone 5 entrera pleinement dans la phase jaune avec le reste de la province, à la condition qu’il soit possible de continuer à gérer l’éclosion.

Zone 5

Présentement, la zone 5 demeure dans la phase orange du plan de rétablissement du gouvernement provincial relatif à la COVID-19.

« Nous devons nous assurer que l’éclosion actuelle a été contenue avant de pouvoir sortir la zone 5 de la phase orange du plan de rétablissement, a dit M. Higgs. Je comprends que c’est frustrant pour les personnes qui vivent et travaillent dans la région du Restigouche, mais l’adoption de mesures de précaution adéquates à court terme aura des répercussions positives à long terme sur la province. »

Les règles suivantes s’appliquent à la zone 5 :

  • Une bulle de deux ménages est autorisée. Votre ménage peut se joindre à un autre ménage si les membres des deux ménages en conviennent mutuellement. Vous ne devez pas avoir de contacts étroits avec qui que ce soit d’autre. Vous ne pouvez pas vous joindre à plus d’un ménage (bulle).
  • Les fournisseurs et entreprises de services de santé non réglementés, comme les acuponcteurs et les naturopathes, ne peuvent pas reprendre leurs activités en ce moment.
  • Les entreprises de services personnels, comme les barbiers, les coiffeurs, les spas, les salons d’esthétique, de manucure et de pédicure et les tatoueurs, ne peuvent pas reprendre leurs activités en ce moment.

De plus amples renseignements sur les phases de rétablissement, les mesures et les lignes directrices de la Santé publique sont disponibles en ligne.