Le Nouveau-Brunswick lance la phase orange

La province effectue la transition vers la prochaine phase de son plan de rétablissement relatif à la COVID-19, a annoncé, aujourd’hui, le premier ministre, Blaine Higgs.

La phase 2, également appelée la phase orange, comprend la reprise des interventions chirurgicales électives, la réouverture d’entreprises et la reprise d’activités, tout en poursuivant les efforts visant à prévenir une résurgence de la transmission.

« Nous sommes en mesure d’aller de l’avant avec notre plan de rétablissement parce que les gens du Nouveau-Brunswick ont répondu à l’appel en suivant les directives de la Santé publique et en aidant à contenir la propagation du virus, a déclaré M. Higgs. Cela n’aurait pas été possible sans la collaboration du comité multipartite du Cabinet, ainsi que du leadership de la Dre Russell et de son équipe. Les situations exceptionnelles peuvent faire ressortir ce qu’il y a de meilleur chez les gens, et c’est exactement ce qui est arrivé dans notre province. »

« Pour maintenir notre solide performance, les gens du Nouveau-Brunswick devront continuer à faire ce qu’ils font déjà », a affirmé la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell. « Veuillez continuer à limiter vos contacts étroits aux personnes qui font partie de votre bulle de deux ménages. Continuons de travailler ensemble pour consolider le succès que nous avons obtenu. »

Dans le cadre de la phase 2 (orange), plusieurs activités et réouvertures sont autorisées, si les mesures de distanciation physique, les orientations générales de la Santé publique et les lignes directrices à l’intention des lieux de travail du Nouveau-Brunswick émises par Travail sécuritaire NB sont respectées.

Les entreprises n’ont pas besoin d’être inspectées avant de pouvoir rouvrir leurs portes, mais elles doivent avoir élaboré un plan opérationnel, qui peut être remis aux autorités, si elles en font la demande. Les entreprises autorisées peuvent rouvrir dès maintenant, mais il appartient à chaque exploitant d’entreprise de décider s’il est prêt à rouvrir une fois que toutes les lignes directrices sont respectées.

Les entreprises et activités suivantes peuvent reprendre :

-les interventions chirurgicales électives et autres services de soins de santé non urgents, y compris les services de dentisterie, de physiothérapie, d’optométrie et de massothérapie;

-les rassemblements publics en plein air de 10 personnes ou moins, en respectant les mesures de distanciation physique;

-les rassemblements publics de 10 personnes ou moins à l’intérieur pour des services religieux en personne, des mariages et des funérailles, en respectant les mesures de distanciation physique;

-tous les programmes offerts en personne dans les établissements postsecondaires, en respectant les directives de la Santé publique relativement à la COVID-19; les solutions virtuelles devraient continuer d’être utilisées, dans la mesure du possible;

-les espaces culturels comme les musées, les galeries et les bibliothèques;

-les bureaux jugés non essentiels lors de la phase initiale;

-les commerces de détail, y compris les centres commerciaux;

-les restaurants;

-les terrains de camping et les activités de loisir en plein air, comme les zoos et les pourvoiries;

-les garderies éducatives réglementées par le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance seront autorisées à rouvrir à compter du 19 mai; le ministère communiquera avec les exploitants pour leur fournir de plus amples renseignements au cours des prochains jours;

-les fournisseurs de services de garderie non réglementés peuvent ouvrir à compter d’aujourd’hui, mais ils doivent respecter les lignes directrices de la Santé publique, y compris avoir un plan opérationnel;

-les camps de jour, si l’organisation peut respecter les mesures de santé publique énoncées dans le document intitulé Phase de rétablissement de la pandémie de COVID-19 : Orientation pour les établissements de garderie éducative et les camps de jour;

-les sentiers de véhicules tout-terrain dans l’ensemble de la province.

-De plus, le port d’un masque sera exigé en public lorsque la distanciation physique ne peut être maintenue.

De plus amples renseignements sur les phases de rétablissement, les mesures et les lignes directrices de la Santé publique sont disponibles en ligne.

Les propriétaires d’entreprises qui ont des questions peuvent communiquer avec les navigateurs d’affaires d’Opportunités NB par courriel à l’adresse [email protected] ou par téléphone au 1-833-799-7966.

La plus récente version de l’ordonnance obligatoire de l’état d’urgence du Nouveau-Brunswick est disponible en ligne.

Équipement de protection individuelle

Le gouvernement prépare un site Web, qui sera accessible la semaine prochaine, et où figurera une liste de fournisseurs d’équipement de protection individuelle à l’intention du secteur privé.

Aucun nouveau cas

La Santé publique n’a rapporté aucun nouveau cas de COVID-19 aujourd’hui.

À ce jour, 17 029 tests de dépistage ont été réalisés au Nouveau-Brunswick. Il y a 120 cas confirmés. Il y a deux cas actifs, et 118 personnes se sont rétablies de la maladie. Aucun des cas actifs n’est hospitalisé.

https://www2.gnb.ca/…/nouvelles/communique.2020.05.0261.html