Le Nouveau-Brunswick a quatre autres cas présumés de COVID-19, coronavirus

La Dre Jennifer Russell, médecin-hygiéniste en chef, a annoncé aujourd’hui quatre nouveaux cas présumés de COVID-19, la maladie à coronavirus, ce qui porte le nombre de cas présumés ou positifs au Nouveau-Brunswick à six.

Les quatre nouveaux cas présumés, qui habitent dans la zone 3 (centre de la province), sont légèrement symptomatiques et ont tous eu des contacts étroits avec un cas précédemment confirmé lié aux voyages.

« Je comprends que l’annonce d’aujourd’hui peut être alarmante pour les Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises, mais je demande à tous et à toutes de garder ces résultats en perspective, a déclaré le premier ministre Blaine Higgs. Tous ces cas sont liés au premier cas. Il n’y a pas de propagation dans la collectivité, ce qui est important en termes de risque pour le public. Le risque pour vous et votre famille reste encore relativement faible, et la majorité des gens qui tombent malades se rétablissement complètement. »

Les cas sont les suivants :

·         Un homme entre 50 et 60 ans.

·         Une femme entre 50 et 60 ans.

·         Un homme entre 20 et 30 ans.

·         Un homme entre 20 et 30 ans.

Les tests diagnostiques ont confirmé qu’il s’agit de cas présumés. D’autres tests seront menés au Laboratoire national de microbiologie à Winnipeg pour confirmer que ces cas sont bel et bien la COVID-19.

« Des recherches actives de contacts sont actuellement menées par le personnel des services régionaux de santé publique. Ces personnes sont déjà en isolement. Les représentants de la Santé publique sont déjà intervenus pour mettre en place rapidement des mesures efficaces pour prévenir la propagation de l’infection », a précisé la Dre Russell.

À titre de rappel, à cause du nombre extrême d’appels, les Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises doivent seulement appeler Télé-Soins 811 s’ils éprouvent des symptômes de la COVID-19 (fièvre, toux, difficultés respiratoires) et ont voyagé à l’étranger au cours des 14 derniers jours ou encore ont été en contact avec un cas. Si vous n’avez pas de symptômes, visitez une page Web dédiée à la COVID-19, la maladie à coronavirus, pour en savoir plus comment vous auto-surveiller, comment vous protéger et ce que vous devez faire si vous croyez que vous pourriez être à risque. La page Web sera continuellement mise à jour.

Un autre problème qui s’est posé est l’achat excessif de biens de consommation, comme de la nourriture, du papier de toilette, des produits de nettoyage et des médicaments en vente libre.

« Je tiens à rassurer le public que la chaîne d’approvisionnement actuelle de nos détaillants est prête et capable d’assurer un approvisionnement continu des articles dont nous dépendons tous, a déclaré M. Higgs. Les gens devraient acheter ce dont ils ont besoin comme il le font habituellement, en ayant confiance que les produits essentiels continueront d’être disponibles en permanence. »

La Santé publique demeure constamment en contact avec l’Agence de la santé publique du Canada et d’autres administrations pour surveiller la situation en développement.