Le modèle de thérapie à séance unique est désormais adopté par toutes les équipes enfants-jeunes

Le modèle de thérapie à séance unique est désormais adopté par toutes les équipes enfants-jeunes du Nouveau-Brunswick. Cette nouvelle approche vise à améliorer l’accessibilité aux services de santé mentale et de traitement des dépendances pour les enfants, les jeunes et les familles.

 

Auparavant, les clients passaient par une collecte d’information et une évaluation avant d’être ajoutés à une liste d’attente jusqu’à ce que des services soient disponibles. Le processus a été simplifié et une intervention thérapeutique est maintenant offerte au premier contact.

 

L’initiative a produit des résultats probants. Le nombre de patients sur la liste d’attente a diminué de 66 % de mai à novembre 2022 au sein du Réseau de santé Vitalité.

 

« On sait que la majorité des enfants et des jeunes n’auront pas besoin de plus de trois séances. Il est surtout nécessaire de répondre à leurs besoins au moment où ils se présentent, c’est-à-dire lorsque leur motivation à amorcer des changements est la plus forte », souligne Carole Gallant, directrice régionale des Services de santé mentale et de traitement des dépendances pour enfants et jeunes.

 

« La clé, c’est de privilégier l’accès rapide aux soins et de reconnaître que des changements importants peuvent avoir lieu durant une seule et unique séance. On répond aux objectifs du moment et le client part avec un plan. Une intervention précoce peut prévenir une aggravation des problèmes de santé mentale et de dépendance. »

 

Ce service peut être offert sans rendez-vous ou sur rendez-vous. L’intervention peut se dérouler en personne, par visioconférence ou par téléphone.

 

Comme dans les cliniques de santé, les clients peuvent revenir à tout moment s’ils estiment en avoir besoin, mais aucun rendez-vous de suivi n’est fixé. La séance peut toutefois servir de point d’orientation vers des services plus spécialisés ou intensifs ou d’autres ressources.

 

Le Réseau compte 14 équipes enfants-jeunes formées d’infirmières, de travailleurs sociaux et de psychologues. Plus de 400 professionnels de l’éducation et de la santé ont été formés et 9 postes de travailleurs sociaux ont été ajoutés pour livrer ce nouveau modèle d’intervention.

 

« La participation à ce modèle d’intervention a nettement réduit les sentiments d’inquiétude et de préoccupation chez la plupart des enfants, des jeunes et des familles », se félicite Mme Gallant.

« Une intervention précoce et un accès rapide aux services sont des éléments essentiels à la réduction des risques et à la prévention du suicide. »

 

La thérapie à séance unique pour adultes a également été déployée dans l’ensemble des centres de santé mentale communautaires et des services de traitement des dépendances du Réseau, ce qui a permis une réduction de 54 % de la liste d’attente.

 

L’accès aux services de traitement des dépendances et de santé mentale est l’un des cinq domaines d’action du plan provincial de la santé intitulé Stabilisation des soins de santé : Un appel à l’action urgent.

 

Source: Réseau de santé Vitalité