Le gouvernement provincial envisage fortement un jumelage avec des MRC du Québec

Le gouvernement provincial examine sérieusement la possibilité d’un jumelage avec les municipalités régionales de comté (MRC) d’Avignon et de Témiscouata, au Québec, pour permettre aux résidents de ces régions de se rendre au Nouveau-Brunswick sans devoir s’auto-isoler.

« Il y a un tel sentiment d’appartenance entre la région de Campbellton et nos voisins de l’autre côté de la rivière Restigouche, et entre le Témiscouata et Edmundston », a affirmé le premier ministre, Blaine Higgs. « Nous travaillons à déterminer s’il est envisageable d’assouplir nos restrictions frontalières pour réunir ces communautés, tout en continuant d’assurer la sécurité des résidents du Nouveau-Brunswick. »

Le ministère de la Santé recueille présentement des données pour déterminer la meilleure façon d’aller de l’avant avec ce changement proposé, y compris le nombre de cas positifs de COVID-19 dans les MRC, les recommandations de la Santé publique, les mesures de contrôle aux frontières, et les données épidémiologiques. Le personnel du ministère présentera ses recommandations au comité multipartite du Cabinet sur la COVID-19 et au Cabinet la semaine prochaine.

La MRC d’Avignon est voisine du comté de Restigouche, et elle comprend la Première Nation de Listuguj et la communauté de Pointe-à-la-Croix. La MRC de Témiscouata est voisine du comté de Madawaska. Les résidents de ces régions pourraient être autorités à entrer au Nouveau-Brunswick au cours des prochains jours.