La Journée nationale de la vérité et de la réconciliation sera soulignée le 30 septembre

Le gouvernement provincial a déclaré que le 30 septembre sera un jour férié provincial afin de souligner la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation.

Cette journée rend hommage aux enfants qui ne sont jamais revenus des pensionnats autochtones, aux survivants, à leurs familles et à leurs communautés.

« Il est important de souligner la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation », a déclaré le premier ministre, Blaine Higgs. « Le 30 septembre, j’invite tous les gens du Nouveau-Brunswick à prendre un moment pour s’arrêter et réfléchir à ce que chacun de nous peut faire à titre personnel pour faire progresser la réconciliation. »

« Je suis honorée de voir le gouvernement du Nouveau-Brunswick franchir cette étape importante dans le cadre du processus de réconciliation », a dit la ministre des Affaires autochtones, Arlene Dunn. « Bien que cette journée serve à souligner la tragique histoire des pensionnats autochtones et à rendre hommage à ceux qui ne sont jamais revenus à la maison, ainsi qu’aux survivants et à leurs familles, j’encouragerais tous les gens à réfléchir et à se rappeler que la réconciliation ne se limite pas à une seule journée par année. »

Cette journée sera traitée comme tous les autres jours fériés en ce qui a trait au personnel de gestion et aux employés non syndiqués des parties I, II et III des services publics provinciaux. Cela comprend les ministères et organismes centraux du gouvernement, ainsi que le système scolaire des secteurs anglophone et francophone. Les modalités et les conditions des conventions collectives relatives aux jours fériés s’appliqueront aux employés syndiqués des parties I, II et III. Ce congé sera optionnel pour les entreprises du secteur privé.

Comme d’habitude, tous les services essentiels, y compris les soins de santé, continueront d’être offerts.

La déclaration d’un jour férié est l’un des appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation. Le gouvernement provincial a entamé ou terminé la mise en œuvre de 27 des 31 appels à l’action qui relèvent de sa responsabilité.

Source: Gouvernement du Nouveau-Brunswick