La Fédération de la police nationale et la GRC signent une entente pour le recrutement de policiers expérimentés

La Fédération de la police nationale (FPN) et la Gendarmerie royale du Canada (GRC) ont signé un important protocole d’entente qui incitera de nombreux policiers d’expérience à se joindre à la GRC.

« Dans le cadre de cette entente, les années que les agents de police expérimentés ont passées dans leur service précédent sont reconnues lorsqu’ils se joignent à la GRC et transformées en crédits de congé annuel appropriés. Nous félicitons la GRC d’avoir saisi cette occasion alors que nous continuons de collaborer pour contrer cette crise du recrutement qui sévit un peu partout et à laquelle sont confrontés tous les services de police du Canada et de l’étranger », a indiqué Brian Sauvé, président de la Fédération de la police nationale.

La FPN et la GRC collaborent pour relever les défis que présente le processus de recrutement de la GRC. Cette entente n’est qu’une des nombreuses améliorations en cours.

Elle permet également de reconnaître la valeur des policiers expérimentés des services de police fédéraux, provinciaux, territoriaux, municipaux, autochtones et militaires. De nombreux policiers cherchent à obtenir des occasions supplémentaires de développement personnel, d’avancement et d’apprentissage au fil de la progression de leur carrière. La GRC offre littéralement des centaines d’occasions de spécialisation aux membres, notamment dans les crimes majeurs, les interventions d’urgence, les chiens de police, les sciences judiciaires, la négociation en situation de crise, la criminalité financière et la cybercriminalité, ainsi que de nombreux autres domaines à divers endroits et dans diverses catégories de services de police.

« Alors que l’on constate une tendance à l’augmentation du financement pour offrir des services de police qui correspondent mieux aux besoins de la collectivité et à l’évolution des taux de criminalité, ainsi que des salaires concurrentiels par l’entremise de la convention collective, il s’agira d’un autre outil de recrutement pour la GRC pour assurer l’excellence continue et la satisfaction de la collectivité à l’égard des services de police de la GRC et pour offrir des occasions intéressantes à nos membres », a déclaré M. Sauvé. Le métier de policier ne convient pas à tout le monde, mais c’est une carrière fascinante, enrichissante et passionnante qui améliore concrètement la vie de ceux et celles qui relèvent le défi.

Les sondages de Pollara Strategic Insights révèlent que 76 % des résidents des collectivités desservies par la GRC sont satisfaits, ou très satisfaits, de leur service de police année après année. De plus, les deux tiers des Canadiens estiment que les gouvernements fédéral et provinciaux devraient fournir des fonds pour renforcer la formation et le recrutement afin d’aider à pourvoir les postes vacants à la GRC. La FPN continuera de défendre l’augmentation du financement pour les services de police et le recrutement afin de répondre aux besoins de la collectivité et des membres.

En octobre 2022, la FPN a lancé une campagne nationale de recrutement intitulée « C’est difficile, mais… », qui a déjà généré des millions de vues et suscité beaucoup d’intérêt pour les emplois à la GRC.

À propos de la Fédération de la police nationale

La FPN a été accréditée à l’été 2019 pour représenter environ 20 000 membres de la GRC en service au Canada et à l’étranger. Il s’agit du plus important organisme canadien de relations de travail dans la police et du deuxième en importance en Amérique du Nord. La FPN constitue la première association nationale indépendante à représenter les membres de la GRC.

La FPN a pour mission d’améliorer la sécurité de la population canadienne en offrant plus de ressources, de matériel, de formation et de mesures de soutien à ses membres, victimes d’un sous-financement depuis bien trop longtemps. L’augmentation des ressources et du financement de la GRC contribuera à une plus grande sécurité et à une meilleure qualité de vie des collectivités grandes ou petites que la GRC sert, partout au Canada.

Source: Fédération de la police nationale