Investissement de 15,2 millions de dollars pour aider les populations vulnérables touchées par la pandémie

Le ministère du Développement social investit 15,2 millions de dollars pour aider les populations vulnérables touchées par la pandémie. Ce financement provient de l’Accord sur la relance sécuritaire établi entre le gouvernement fédéral et le gouvernement provincial, qui vise à relancer l’économie et à minimiser les répercussions des éventuelles prochaines vagues de COVID-19.

« Protéger les populations vulnérables est l’une des grandes priorités du gouvernement provincial », a déclaré le premier ministre, Blaine Higgs. « Nous voulons que les gens du Nouveau-Brunswick bénéficient de l’Accord sur la relance sécuritaire et qu’ils obtiennent l’aide dont ils ont besoin pendant la crise actuelle. »

Dans le cadre de discussions et de processus multilatéraux, les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux se sont engagés à respecter des objectifs communs, comme la protection des populations vulnérables. L’accord vise à s’assurer que les provinces et les territoires ont les ressources nécessaires pour relancer leur économie tout en assurant la sécurité des Canadiens, et ce, en mettant l’accent sur leurs besoins immédiats au cours des six à huit prochains mois.

« Le ministère est déterminé à protéger les personnes qui ont le plus besoin de notre aide, en particulier durant la pandémie », a affirmé le ministre du Développement social, Bruce Fitch. « Nous sommes fiers d’investir davantage pour assurer une meilleure protection et de meilleurs services. »

Le ministère investira des fonds dans trois secteurs principaux : les établissements de soins de longue durée, le bien-être à l’enfance et les refuges d’urgence.

  • Plus de 10,5 millions de dollars seront affectés aux foyers de soins et aux établissements résidentiels pour adultes.
  • Un peu plus de 3,7 millions de dollars seront affectés aux programmes de bien-être à l’enfance et de protection de l’enfance. Cette aide financière vise les foyers de groupe, les foyers d’accueil, les services de relève et les services d’engagement jeunesse.
  • Les refuges d’urgence recevront plus de 1,2 million de dollars pour les aider à couvrir les coûts associés à la pandémie.

Le financement reçu dans le cadre de l’Accord sur la relance sécuritaire permettra au ministère d’élargir diverses initiatives comme :

  • les évaluations de risques pour s’assurer que les secteurs vulnérables et les établissements sont prêts;
  • la formation sur la prévention et sur le contrôle des infections;
  • la création de plans de stabilité des effectifs pour les fournisseurs de soins;
  • les registres pour les préposés aux services de soutien à la personne axés sur la formation, la certification et le perfectionnement professionnel;
  • la création d’ailes d’isolement dans les foyers de soins avec la possibilité de déménager de l’équipement vers d’autres établissements de soins de longue durée dans le cas d’une éclosion;
  • la mise en œuvre de mesures modifiées concernant les visites;
  • l’aide pour les refuges pour sans-abri relativement à l’augmentation des coûts découlant de la distanciation physique et de l’élargissement des heures d’ouverture;
  • l’aide pour les cas de santé mentale et pour les défis liés à la consommation problématique de substances; et
  • l’aide pour trouver un logement permanent et stable pour les personnes sans-abri, dans la mesure du possible.

« Grâce à cette aide financière, le ministère pourra mieux protéger la santé publique et il sera prêt pour les futures vagues de COVID-19 », a dit M. Fitch.