Élargissement du protocole visant les tests de dépistage de la COVID-19 et un nouveau cas au Restigouche

Le dépistage de la COVID-19 au Nouveau-Brunswick est élargi afin de détecter davantage de cas potentiels de la maladie.

La médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell, a annoncé que les tests de dépistage seraient maintenant recommandés pour les gens qui présentent au moins deux des cinq symptômes suivants :

  • de la fièvre (température supérieure à 38 degrés Celsius);
  • une nouvelle toux, ou une toux chronique qui s’aggrave;
  • un mal de gorge;
  • un écoulement nasal; et
  • un mal de tête.

Les personnes qui présentent au moins deux de ces symptômes doivent s’auto-isoler immédiatement et téléphoner au 811 ou à leur médecin de famille pour obtenir d’autres directives. L’intensité des symptômes peut varier de relativement légère (écoulement nasal et mal de gorge) à grave (difficultés respiratoires).

« Le fait de présenter deux de ces cinq symptômes ne veut pas dire que vous avez la COVID-19, a affirmé la Dre Russell. Mais en vous isolant rapidement, vous diminuez le risque de propager la maladie au sein de votre famille, dans votre voisinage et dans l’ensemble de la communauté, si vous êtes infectés. »

Deux nouveaux cas

Des tests de dépistage menés au laboratoire de microbiologie du Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont, à Moncton, ont permis d’identifier deux nouveaux cas, ce qui porte à 116 le nombre total de cas confirmés au Nouveau-Brunswick.

Sur les 116 cas, 66 sont liés à un voyage, 36 sont des proches de cas confirmés, sept sont des cas de transmission communautaire, et sept cas demeurent sous investigation.

Depuis le début de la pandémie, 12 personnes ont été hospitalisées et sept d’entre elles ont depuis reçu leur congé de l’hôpital. Cinq patients demeurent hospitalisés, et trois d’entre eux se trouvent à l’unité des soins intensifs.

Jusqu’à maintenant, 74 personnes se sont rétablies.

Les nouveaux cas sont les suivants :

  • une personne âgée entre 40 et 49 ans dans la zone 3 (région de Fredericton); et
  • une personne âgée entre 50 et 59 ans dans la zone 5 (région de Campbellton).

Résidents des foyers de soins

« Prendre soin de nos aînés a toujours été d’une importance capitale pour notre gouvernement, et c’est l’une de nos grandes priorités depuis le début de cette pandémie », a déclaré le premier ministre, Blaine Higgs.

Les mesures prises pour protéger les résidents des foyers de soins comprennent ce qui suit :

  • interdire l’accès des foyers de soins aux visiteurs;
  • mettre en œuvre des processus avancés de contrôle pour les employés avant qu’ils puissent entrer au travail (tout le monde doit prendre sa température et répondre à plusieurs questions de contrôle);
  • demander aux médecins et au personnel clinique sur place de s’occuper des résidents, lorsque c’est possible, pour éviter tout transfert inutile vers les hôpitaux; et
  • offrir une formation continue aux employés des foyers de soins en ce qui a trait à l’utilisation adéquate de l’équipement de protection individuelle, et les informer que tous les employés qui ont des contacts directs avec des patients doivent utiliser cet équipement.

« Nous continuons à surveiller la situation dans nos foyers de soins, et nous prendrons des mesures supplémentaires, au besoin, à mesure que la pandémie se poursuit. »

Application de l’état d’urgence

Les organismes d’application de la loi reçoivent régulièrement des appels de personnes qui sont préoccupées par des infractions à l’état d’urgence déclaré par la province, et ils interviennent en conséquence.

Dix-sept contraventions ont été données au cours des sept derniers jours. Au total, 26 contraventions ont été données depuis l’entrée en vigueur de l’ordonnance d’urgence. Les amendes varient entre 292,50 $ et 10 200 $.

« Imposer des amendes est une mesure de dernier ressort, a dit M. Higgs. Notre objectif est d’assurer le respect de la loi, et non de punir les gens. J’espère que personne d’autre de se mettra dans une situation qui obligera les agents à donner une contravention. »

Des renseignements à jour au sujet de la COVID-19 sont disponibles en ligne.