Donner de l’équipement de protection individuelle pour aider les professionnels de la santé de première ligne

Un processus a été établi pour les membres du public et les entreprises qui veulent donner de l’équipement de protection individuelle afin d’aider les professionnels de la santé de première ligne à combattre la COVID-19.

La médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell, a indiqué que les gens qui veulent faire un don d’articles, comme des masques, des blouses, des gants, du désinfectant pour les mains ou d’autres pièces d’équipement de protection individuelle, doivent contacter Service Nouveau-Brunswick, qui gère l’approvisionnement du gouvernement.

« Bien que nous ayons assez d’équipement dans le secteur de la santé pour satisfaire à la demande actuelle, les gens du Nouveau-Brunswick appellent le bureau de la Santé publique pour savoir comment ils peuvent aider les gens qui travaillent dans nos hôpitaux, nos foyers de soins et nos foyers de soins spéciaux à rester en sécurité, a dit la Dre Russell. Ces gestes de générosité sont touchants. »

Les donateurs devront remplir et soumettre un formulaire avec des renseignements précis sur le fabricant, les caractéristiques et les certifications (comme la CSA, etc.) de l’équipement à donner afin de pouvoir confirmer qu’il n’est pas contaminé.

Si un don est accepté, des directives précises seront fournies pour la livraison. La distanciation physique sera pratiquée tout au long du processus de livraison.

Aucun nouveau cas

La Santé publique ne rapporte aucun nouveau cas de COVID-19 aujourd’hui.

Sur les 116 cas déjà confirmés, 66 sont liés à un voyage, 40 sont des proches de cas confirmés, huit sont des cas de transmission communautaire, et deux cas demeurent sous investigation.

Depuis le début de la pandémie, 12 personnes ont été hospitalisées et sept d’entre elles ont depuis reçu leur congé de l’hôpital. Cinq patients demeurent hospitalisés, et trois d’entre eux se trouvent à l’unité des soins intensifs.

Jusqu’à maintenant, 75 personnes se sont rétablies.

« Nous faisons certainement des pas dans la bonne direction, mais nous ne sommes pas encore arrivés à notre destination, a indiqué la Dre Russell. Nous devons rester déterminés. Nous ne pouvons pas lâcher prise, ne serait-ce qu’une minute. Je vous prie de continuer de rester à la maison autant que possible. »

Rester en santé

La Dre Russell a encouragé les gens du Nouveau-Brunswick à rester en santé pendant la pandémie.

« Les maladies courantes peuvent représenter un fardeau supplémentaire pour un système de soins de santé déjà surchargé, a-t-elle affirmé. Prenez soin de vous en mangeant des aliments sains, en faisant de l’exercice régulièrement et en vous reposant. Il faut que les gens soient en santé alors que nous traversons cette pandémie et pendant la phase de rétablissement qui suivra. »

Des voisins qui s’entraident

Le premier ministre, Blaine Higgs, a souligné l’importance de garder le contact avec la famille, les amis et les voisins pendant la pandémie.

« Faites quelque chose qui aide quelqu’un, et vous vous sentirez bien en même temps, a affirmé M. Higgs. Nous sommes tous confrontés à des difficultés en ce moment, alors il est important de trouver des façons saines de bien se sentir. »

Il y a du soutien disponible pour les gens qui ont besoin d’aide à traverser cette période difficile. La page Web du coronavirus comprend les coordonnées d’organismes comme Jeunesse J’écoute, la ligne d’écoute CHIMO et les centres communautaires de traitement des dépendances et de santé mentale.

Prestation de revenu

Plus de 33 000 personnes ont reçu la prestation de revenu unique de 900 dollars pour les travailleurs du Nouveau-Brunswick. La prestation a été établie pour les travailleurs ou les travailleurs autonomes qui ont perdu leur emploi en raison de la pandémie.

Jusqu’à présent, le gouvernement provincial a versé plus de 30 millions de dollars dans le cadre de cette prestation.

L’objectif de la prestation était d’offrir du financement de transition aux gens qui allaient faire une demande en vue d’obtenir de l’assurance-emploi ou de recevoir la nouvelle prestation canadienne d’urgence. Étant donné que le nouveau programme fédéral est en vigueur depuis le 6 avril, les demandes relatives à la prestation néo-brunswickoise ne sont plus acceptées. Les demandes qui avaient été présentées avant la date limite continuent d’être traitées.

https://www2.gnb.ca/…/nouvelles/communique.2020.04.0204.html