Deux nouveaux cas de COVID-19 et application de l’état d’urgence

La Santé publique a fait une mise à jour du nombre de cas confirmés de COVID-19 dans la province.

Des tests de dépistage menés au laboratoire de microbiologie du Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont, à Moncton, ont permis d’identifier deux nouveaux cas, ce qui porte à 103 le nombre total de cas confirmés au Nouveau-Brunswick.

Sur les 103 cas, 59 sont liés à un voyage, 33 sont des proches de cas confirmés, six sont des cas de transmission communautaire, et cinq cas demeurent sous enquête.

Neuf personnes ont été hospitalisées et deux d’entre elles ont depuis reçu leur congé de l’hôpital. Sept patients demeurent hospitalisés, et trois d’entre eux se trouvent à l’unité des soins intensifs.

Jusqu’à maintenant, 30 personnes se sont rétablies.

Les nouveaux cas sont les suivants :

  • une personne âgée entre 20 et 29 ans dans la zone 1 (région de Moncton); et
  • une personne âgée entre 40 et 49 ans dans la zone 1 (région de Moncton).

La médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell, a avisé les gens du Nouveau-Brunswick qu’ils doivent continuer de faire preuve de vigilance et de rester à la maison autant que possible afin de ralentir la propagation du virus.

« Il faut suivre les directives de mon bureau et de la déclaration d’état d’urgence, a déclaré la Dre Russell. Il y a trop d’exemples de gens qui font fi de ces règlements, en cherchant des failles ou en participant à des rassemblements qu’ils croient être sans risque. Aucun rassemblement ne peut être sans risque présentement. »

Les agents d’application de la loi imposent l’ordonnance d’urgence de façon active afin de limiter la propagation de la COVID-19. La plupart de leurs efforts visent à renseigner les gens pour qu’ils sachent ce qu’ils doivent faire. Dans la plupart des cas, les gens se conforment aux directives. Il y a un petit nombre de cas où les agents ont dû donner des contraventions. Au cours de la fin de semaine dernière, neuf amendes ont été imposées à des gens qui ont enfreint l’ordonnance d’urgence. Les amendes peuvent varier entre 292,50 $ et 10 200 $.

On rappelle aux gens qu’ils doivent garder une distance d’au moins deux mètres des autres personnes et qu’ils ne doivent pas se rassembler en groupes.

Des renseignements à jour au sujet de la COVID-19 sont disponibles en ligne.