De nouvelles accusations pour celui qui a vandalisé des voitures au CHR

Rodolphe Albert Soucy celui qui a été accusé d’avoir vandalisé des voitures dans le stationnement du CHR à Campbellton, fais face à de nouvelles accusations de défaut de se conformer à une ordonnance.

La sentence de Rodolphe Albert Soucy, avait été prononcée au Palais de Justice de Campbellton, par le juge Ronald Leblanc. Soucy qui avait vandalisé 13 véhicules dans le stationnement du Centre Hospitalier Restigouche, ne pouvait plus s’approcher du centre c’est une des conditions à respecter qu’à déclarer le juge Leblanc. Rappelons que les bris causés sur les véhicules s’élèvent à une somme de 15 000$ en tout et que 14 victimes ont été impliquées.

Rodolphe Albert Soucy, avait à ce moment écopé d’une peine de 13 mois de prison, suivi d’une probation de 18 mois. Il devait suivre une thérapie pour apprendre à gérer sa colère, il ne peut pas entrer en contact avec aucun des employés du CHR impliqué dans ce dossier et il lui est interdit d’avoir une arme à feu en sa possession.

On apprenait ce matin qu’il a quitté la prison de Dalhousie pour être transféré au CHR, Soucy a même demandé que ses effets personnels lui soient rendus. Selon l’article 733.1 (1) du Code criminel, le délinquant qui, sans excuse raisonnable, omet ou refuse de se conformer à l’ordonnance de probation à laquelle il est soumis est coupable :

  1. a) soit d’un acte criminel et passible d’un emprisonnement maximal de quatre ans;
  2. b) soit d’une infraction punissable sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire.

Rodolphe Albert Soucy comparaîtra devant le tribunal le 27 septembre à 9h30 par visioconférence. Il est représenté par maître Haché de l’aide juridique qui a demandé un ajournement de deux semaines pour avoir le temps de réviser le dossier de son client.