De la fiction à la réalité, on vole sa camionnette, il poursuit le voleur en hélicoptère

Emmanuel Toner s’est arrêté dans une station-service de Grand-Sault lundi, pour mettre de l’essence dans sa camionnette, une Dodge Ram de couleur blanche. La machine qui imprime les reçus à la pompe ne fonctionnait pas, il a donc dû entrer à l’intérieur du commerce. Il stationne son véhicule devant la porte et entre à l’intérieur avec ses clefs dans les poches, en 20 secondes seulement il se retourne et voit sa camionnette partir en trombe. À ce moment il croit qu’un ami lui a joué un tour, il n’en était rien, il venait de se faire voler sa camionnette sous ses yeux.

Le temps de réaliser ce qui venait de se passer, il retrouve une photo de son véhicule sur son téléphone portable et la publie sur les réseaux sociaux. Il demande au public de l’aviser si quelqu’un l’aperçoit passer. La magie d’internet opère, en quelque minute, un homme lui réponds qu’il là vue à Plaster Rock et que le voleur se dirige vers le chemin de Renous.

La famille Toner possède plusieurs hôtels au Nouveau-Brunswick, à Grand-Sault, Fredericton et à Terre-Neuve-et-Labrador. Ils utilisent un hélicoptère pour se rendre d’un endroit à l’autre. Son père qui était dans le secteur avise Emmanuel qu’il démarre les moteurs de l’aéronef pour aller faire un vol de reconnaissance. Ayant comme information que la camionnette a été vue dans le chemin de Renous(route 108), il quitte Grand-Sault vers cette direction et communique avec la GRC pour les informer de la situation.

La GRC reçoit l’information, la camionnette est retracée dans le chemin forestier, c’est à ce moment que la poursuite commence. Emmanuel est dans les aires à bord de l’hélicoptère avec son père et son beau-frère Cyril Michaud qui était monté avec eux. Les trois hommes aperçoivent le voleur rouler à tombeau ouvert avec le véhicule d’Emmanuel.

Un scénario digne d’un film hollywoodien, les trois hommes suivent à la trace l’individu. La GRC est forcée d’abandonner la poursuite pour la sécurité du public, le voleur roule la pédale au plancher, même l’hélicoptère à de la difficulté à le suivre. Soudainement le voleur fait demi-tour, du haut des aires, ils informent la GRC de la direction que le suspect prend, les policiers dressent une herse cloutée sur la route. À pleine vitesse, le voleur accélère, roule sur le dispositif qui fait exploser les pneus du véhicule. Rien n’arrête le voleur, il continue son chemin pendant quelque kilomètre sur les enjoliveurs pour abandonner la camionnette d’Emmanuel à une intersection. Un instant après les membres de la GRC font leur arriver sur les lieux.

L’histoire ne se termine pas là, une poursuite à pied débute. Les agents poursuivre maintenant le suspect à pied, une fois de plus le voleur revient sur ses pas à l’intersection et tente cette fois-ci de voler l’auto-patrouille de la GRC située non loin de la camionnette abandonnée. Les policiers encerclent la voiture et mettent en joue le voleur installé au volant de la voiture de la GRC. Le propriétaire de la camionnette volée, Emmanuel Toner, nous raconte comment cette péripétie se termine :

Son beau-frère qui était à bord de l’hélicoptère, Cyril Michaud, était aux premières loges de cette poursuite :

Le voleur est Mike Cyr, 37 ans originaires d’Edmundston. Le membre de la GRC du district de l’ouest pour le Détachement de Perth-Andover, le caporal Mathieu Gallienne :