Antonine Maillet élevée au grade de commandeur de la Légion d’honneur

La déclaration suivante a été émise, aujourd’hui, par le ministre responsable de la Francophonie, Glen Savoie, à l’occasion de la promotion d’Antonine Maillet au grade de commandeur de la Légion d’honneur, aujourd’hui, à Paris :

Au nom du gouvernement provincial, c’est avec grande admiration que je félicite la célèbre auteure et dramaturge acadienne Antonine Maillet, qui a été promue au grade de commandeur de la Légion d’honneur par le président de la République française, Emmanuel Macron. Il s’agit de l’une des plus prestigieuses distinctions honorifiques qui peuvent être remises à une personne de l’extérieur de la France.

Cet ordre universel, qui honore des personnes issues de tous les domaines d’activités, a récompensé Mme Maillet pour l’ensemble de son œuvre.

Première femme non européenne à remporter le prix Goncourt pour son roman Pélagie-la-Charrette en 1979, et auteure de la célèbre pièce La Sagouine, Antonine Maillet est sans contredit la plus grande ambassadrice du peuple acadien du Nouveau-Brunswick et d’ailleurs. Sa contribution au rayonnement et à la promotion de la littérature francophone et acadienne dans le monde est inestimable.

Mme Maillet a également obtenu plusieurs autres honneurs, dont celui de grand officier de l’ordre national du Mérite, officier de la Légion d’honneur, membre de la Société royale du Canada, compagnon de l’Ordre du Canada, chancelière émérite de l’Université de Moncton et membre de l’Ordre du Nouveau-Brunswick.

En raison de l’importance historique de l’événement et puisque le Nouveau-Brunswick est membre de l’Organisation internationale de la Francophonie, des représentants du gouvernement provincial – y compris le secrétaire principal du premier ministre, Paul D’Astous, et la représentante personnelle du premier ministre auprès de l’organisation, Isabelle Doucet – se sont joints à la délégation acadienne pour y prendre part.

Ils ont profité de cette occasion exceptionnelle pour participer à des rencontres avec des partenaires et des représentants économiques, culturels et institutionnels français. L’objectif du Nouveau-Brunswick est de bonifier les échanges, et de développer des occasions d’affaires uniques pouvant avoir des retombées positives sur l’immigration, le tourisme, la culture et l’économie de la province.

Source: Gouvernement du Nouveau-Brunswick