Annonce des récipiendaires du Prix des droits de la personne 2021

PRUDE Inc., de Saint John, a reçu le Prix des droits de la personne du Nouveau-Brunswick de 2021 et Bailey Desjardins, de Grand Manan, a reçu le Prix des droits de la personne jeunesse de 2021 lors de cérémonies qui ont eu lieu le 15 septembre à Saint John et Fredericton.

La présidente de la Commission des droits de la personne du Nouveau-Brunswick, Claire Roussel-Sullivan, a remis ces prix à l’occasion de la Journée des droits de la personne du Nouveau-Brunswick.

« Il est important de célébrer les personnes et les organismes qui œuvrent à promouvoir l’égalité dans la province. Leurs efforts devraient nous inspirer et nous guider tous et toutes, surtout en ces temps difficiles, a déclaré Mme Roussel-Sullivan. Je ne pourrais être plus fière de la sélection des deux récipiendaires par la commission cette année. Ils rejoignent un groupe prestigieux de gens du Nouveau-Brunswick dont l’influence sur notre société demeure importante. »

L’équipe de PRUDE s’est distinguée par ses efforts, ses réalisations et son leadership axés sur la diversité culturelle et l’inclusion à Saint John. Depuis 1981, elle accueille toutes les communautés culturelles de la ville et fournit des services éducatifs aux gens de la communauté, aux nouveaux arrivants, aux jeunes et aux entreprises. PRUDE offre un éventail de programmes tels que Bridging Cultural Diversity (favorisant le rapprochement dans la diversification culturelle), Work Bias Recognition (favorisant la reconnaissance des préjugés au travail), English for Youth (favorisant l’apprentissage de l’anglais chez les jeunes) et Women’s Leadership (favorisant l’acquisition de qualités de chef chez les femmes). Cet organisme se consacre à l’élimination des stéréotypes raciaux, à la sensibilisation à la diversité et au racisme, et à la pleine participation de toutes les communautés culturelles de la province.

« Nous sommes extrêmement reconnaissants envers la Commission des droits de la personne de nous avoir décerné ce prix. C’est un honneur tout particulier pour nous, car 2021 marque le 40e anniversaire de PRUDE », a affirmé la présidente du conseil d’administration, Karen Hachey. « Au cours des 40 dernières années, PRUDE a fourni des services et du soutien à de nombreuses communautés dans notre région, d’abord à la communauté noire de Saint John, mais aussi, au fil du temps, à la communauté plus vaste et, finalement, aux immigrants et aux réfugiés. »

« De plus, nos activités centrées sur le leadership des femmes ont permis à des femmes nouvellement arrivées de connaître un bon départ au Canada, a-t-elle dit. Notre travail d’éducation dans les écoles et les entreprises de la région aide les résidents de longue date de Saint John à comprendre la valeur de la diversité croissante de la région. Au nom de tous les membres de l’équipe de PRUDE qui se sont mobilisés au cours des 40 dernières années, de ceux et celles qui ont fait partie du premier conseil d’administration jusqu’à notre personnel actuel, nous remercions la commission d’avoir honoré notre travail et notre vision avec ce prix. »

Le Prix des droits de la personne jeunesse met en évidence la capacité des jeunes à s’engager dans la promotion des valeurs associées aux droits de la personne, telles que le respect, l’appréciation de la diversité et l’absence de discrimination. Ce prix a été remis à Bailey Desjardins pour son travail communautaire exceptionnel en matière de santé mentale et de défense des droits des LGBTQIA2S+ à Grand Manan.

Mme Desjardins a participé au programme Imagine NB et elle a créé un projet éducatif qui relie les jeunes aux ressources en santé mentale dans sa communauté. Elle a également été une membre clé de l’alliance des genres et de la sexualité établie à la Grand Manan Community School, en plus de sensibiliser la population de sa région aux questions LGBTQIA2S+ en participant à des conférences provinciales comme Fierté en éducation et OUTShine.

« Mon objectif global lorsque je fréquentais la Grand Manan Community School était de faire en sorte que chacun et chacune ait un espace sûr pour exprimer leur identité réelle, a affirmé Mme Desjardins. Je voulais sensibiliser les élèves à la discrimination ainsi qu’aux droits fondamentaux et au respect que tout le monde mérite, quoi qu’il arrive. Je pense que mon expérience à la tête de notre conseil des élèves local et ma participation à diverses conférences axées sur le leadership, la santé mentale, le genre et la sexualité m’ont beaucoup aidée dans ces initiatives importantes. »

La Journée des droits de la personne du Nouveau-Brunswick est observée le 15 septembre chaque année pour commémorer l’évolution, la reconnaissance et la protection des droits de la personne dans la province. Depuis 1967, la commission est chargée d’appliquer la Loi sur les droits de la personne. Elle voit également à l’évolution de la loi en recommandant des modifications qui reflètent les changements dans la société.

Le prix est représenté par une sculpture de noyer et d’érable. Les noms des récipiendaires sont gravés sur la base du prix, qui figure dans une exposition permanente, ouverte au public, à la Résidence du gouverneur. Le prix a été créé par la commission en 1988 en vue de souligner le 40e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Chaque année, la commission attribue le prix à une personne ou à un groupe du Nouveau-Brunswick qui s’est démarqué par ses efforts, ses réalisations et son leadership exceptionnels, à titre bénévole, dans la promotion des droits de la personne. Les mises en candidature sont sollicitées auprès d’un vaste éventail de groupes.

Source : Commission des droits de la personne du Nouveau-Brunswick