975 doses de vaccin sont attendues dans le Restigouche et le nord-ouest de la province dès la semaine prochaine

Santé publique Nouveau-Brunswick anticipe une hausse du nombre de cas lié à la COVID-19 dans la province pour les 7 à 10 prochains jours, une période qui sera décisive sur l’évolution du virus. Le Réseau de santé Vitalité se veut rassurant, à chaque changement de phase il s’ajuste, les hôpitaux gérés par le réseau de santé Vitalité ont la capacité pour recevoir des patients atteints de la COVID-19 selon la présidente-directrice générale du Réseau de santé Vitalité, la Dre Frances Desrosiers :

 

Depuis l’annonce du changement de phase pour l’ensemble de la province, le réseau a apporté certains changements à l’intérieur des hôpitaux, pour les visites entre autres. La PDG de Vitalité, Dre Frances Desrosiers :

 

Des employés du Réseau de santé Vitalité ont dû être placés en isolement, 22 au total font partie du réseau sur les 92 travailleurs de la santé annoncés hier par la Santé publique. La PDG de Vitalité, Dre Frances Desrosiers :

 

Pour la région du Restigouche et le nord-ouest du Nouveau-Brunswick, 975 doses du vaccin seront administrées aux personnes prioritaires. L’arrivée du vaccin se poursuivra par la suite pour les semaines du 18 et 25 janvier en ajoutant la région Chaleurs, précise la PDG de Vitalité madame Frances Desrosiers :

 

La PDG de Vitalité ajoute que le réseau avait déjà coordonné la distribution des vaccins avant leur arrivée. Les vaccins seront administrés aux groupes prioritaires et pour la population générale ce sera plus tard au printemps, la Dre Frances Desrosiers :